menu haut

Astuce du lundi : soignez-vous à l’ail !

Faites-vous partie de ceux qui paniquent au début de l’hiver ? De ceux qui appréhendent coups de froid, grippes et autres réjouissances ? Non, car à chaque défaillance du corps, vous avez déjà la solution. Maux de tête ? Vous prenez un Doliprane. Maux de ventre ? Spasfon. Maux de cœur ? Vogalène. Certes, ça fonctionne. Mais si on vous disait que vous pourriez les remplacer par l’aïl, l’artichaut et le gingembre ? Nous vous livrons ici tous les secrets de l’aïl pour mieux vous soigner et sans médicaments, grâce aux astuces du livre d’Alix Lefief-Delcourt, « Se soigner au nature : c’est malin ! »

L’aïl, le remède anti-microbes !

Ses principales indications :

  • L’ail permet de traiter toutes sortes d’infections, qu’elles soient dues à un virus, une bactérie, un champignon ou un parasite. En clair, il est indiqué en cas de rhume, d’intoxication alimentaire ou bien encore de mycose. Il doit cette efficacité à la présence d’alliine, un composé soufré, combinée à celle d’autres substances actives comme la vitamine C, le magnésium ou l’iode.
  • Il est bon pour la flore intestinale en raison de sa teneur en inulines, des fibres probiotiques qui nourrissent les bonnes bactéries intestinales. A ce titre, il est indiqué pour résoudre de nombreux petits soucis de santé : mauvaise digestion, ballonnements, faiblesse des défenses immunitaires…
  • Il protège le système cardiovasculaire en fluidifiant le sang, et en ayant une action vasodilatatrice sur les vaisseaux et les artères.

Comment profiter de ses bienfaits ?

  • Essayez de consommer de l’ail chaque jour, sous forme crue (de préférence, pour préserver l’alliine qu’il contient) ou cuite.
  • Le « sirop » d’ail est un remède très connu pour soulager la toux.
  • L’ail peut aussi être utilisé en externe pour soigner une verrue ou même une otite (en insérant une gousse directement dans l’oreille).

L’astuce en + :

Si vous avez du mal à digérer l’ail cru (ballonnements, flatulences…), passez-le au presse-ail. Privilégiez aussi l’ail jeune, plus digeste ! Vous pouvez aussi le faire cuire mais sachez que, dans ce cas, il perd une grande partie de ses propriétés bénéfiques.

Retrouvez d’autres astuces pour vous soigner au naturel dans le livre d’Alix Lefief-Delcourt, « Se soigner au naturel, c’est malin » !

se_soigner_au_naturel_mode_d_emploi_c_est_malin__c1_large

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire